Dr. Mohammadiane: Les garçons ne doivent pas devenir rose!

 

 

Selon les relations publiques et les affaires internationales de l'Organisation de recherche et de planification de l'éducation, Hojjat al-Eslam Walmoslemine Dr. Mohyeddine Bahrame Mohammadiane le chef l'organisation de la recherche et de la planification de l'éducation a dit dans une interview avec l'agence de nouvelle de Fars, en faisant référence que les enfants masculins de l'école primaire sont devenu roses, a déclaré à plusieurs reprises que les professeurs des étudiant de l'école primaire sont des femmes, ce qui a rendu les garçons oses.

Lorsque les élèves de la cinquième et de la sixième années ont des enseignants femmes, alors que les garçons ont besoin d'un modèle homme, avec leur physique en cours de développement,  ils doivent se renforcer, cela crée un problème pour les étudiants et les enseignants s'ils ont des enseignants femmes.

Certaines analysent cette politique visant à réduire la présence des femmes mais la question de l'éducation des hommes et des femmes surtout pour les garçons âgés de 10 à 13 ans est une question scientifique, 50 pour cent des enseignants du ministère l'éducation doit être fonctionnée par les femme à cause de la présence des filles mais les statistiques de la présence 85% des enseignantes femmes c'est un catastrophes.

Les élèves masculins du secondaires ont passé le premier cycle avec une femme et quand soudain ile ont des enseignants hommes cela aussi est une question qui  doit être considérée.

Les raisons d'inclure la sixième année à l'école primaire était trois choses: d'abord que les objectifs de la période initiale ne se réalisaient pas dans les cinq premières années, deuxièmement formation pendant la l'école primaire coûte peu mais elle a un haut rendement et troisièmement nous devons faire une distance entre les élèves âgés de 12 et ceux qui ont 12 et 13 ans car ils ont atteint la puberté, pour les filles il y avait des négligences qu'il faut être considérées.

En outre la justice en éducation c'est dans l'équité mais la qualité de l'éducation est aussi une question de principe, dans ce sens tout le monde doit avoir accès à l'éducation et la formation disponible est de haute qualité quel que soit leur sexe, l'origine ethnique, la région géographique et la classe sociale.

Ajouter votre commentaire

Image CAPTCHA